Performance

Il est vrai qu’un designer se frottant à l’anti-matière est troublant.
Si on connaît la justesse et la poésie de son design, Jean-François D'Or orbite et se frotte à d’autres disciplines.

Il nous plonge dans un mélange des genres, entre approche musicale, métaphysique, humeur lunatique, pataphysique revisitée, quantique poétique et autres p(r)oses.
Il y convoque de multiples objets et les exploite de manière insolite révélant et vulgarisant certains phénomènes physiques.
Dans son quantique, il nous conte l’apéirophobie, ce frisson de l’infini qui renvoie à la finitude de l’être humain face à l’immensité du cosmos.
Autant de vertige face à notre propre insignifiance, il taquine l’absurdité et jongle entre émerveillement et dérision.

Ce sont les reflets d’un univers mental que Jean-François D’Or nous fait découvrir dans ses concerts et performances.
Moments suspendus, hors du temps, il se prête à des interprétations et à des expériences inattendues et y dévoile ses grains de beauté neuronaux.
Comme il le dit, il a des fourmis dans le cortex qu’il cherche à nourrir d'expériences, de récits.
Sans doute par imprudence, par insomnie, par contradiction ; pour espérer décrocher le menu espace d'un sourire, tenter d'éveiller ce frisson indécent d'être ému.

Expériences vulgarisées, piano, guitare, textes.
Conception et interprétation : Jean-François D’Or.

Photo © Stéphanie Derouaux

 

Samedi 12 février 2022, 18h30. Bruxelles (lieu à déterminer)

Prix : 15 euros

Information et réservation : info@loudordesign.be

Satellite à l'exposition Cosmos présentée au CID Grand-Hornu du 24 octobre 2021 au 26 février 2022, commissaire Marie Pok & Thomas Hertog.